S’abonner

Qu’est-ce que la consultation vidéo ? Pour qui ? Pour quel motif ?

Sommaire :

 

Qu’est-ce que la consultation vidéo ?

Il s’agit d’une consultation vidéo réalisée à distance, entre un patient et son médecin, via deux écrans interposés. Il peut s’agir par exemple d’un ordinateur équipé d’une webcam, d’une tablette ou encore depuis une application mobile installée sur son téléphone. Cette dernière peut avoir lieu avec un professionnel de santé dont, un médecin généraliste ou un médecin spécialiste.

L’installation d’une application mobile reste facultative, vous pouvez effectuer votre consultation vidéo à partir de votre navigateur internet si vous le souhaitez.

La consultation vidéo diffère de la télé-expertise qui est l’acte d’un médecin demandant l’avis d’un confrère au sujet de la santé d’un patient.

 

Retour au sommaire

 

La consultation vidéo pendant le coronavirus (COVID-19), qu’en est-il ?

Fortement encouragé depuis le début de l’épidémie, la consultation vidéo a vu ses régulations évoluer le 18 mars dernier dans le cadre d’un dépistage du virus COVID-19. Jusqu’au 31 mai 2020, les consultations vidéo sont 100% remboursées même si vous consultez un professionnel de santé qui n’est pas votre médecin traitant (uniquement dans le cas d’un dépistage du coronavirus).

Ainsi, si vous vous considérez comme étant exposé au virus COVID-19 ou que vous présentez certains des symptômes comme de la fièvre, une toux ou encore des difficultés respiratoires, vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin en consultation vidéo et bénéficiez d’un remboursement intégral.

Il revient au professionnel de santé de cliquer sur la case “soins particuliers exonérés” dans son espace personnel Ameli, évitant ainsi une prise en charge totale et un remboursement automatique de la consultation.

 

Retour au sommaire

 

Quels professionnels de santé peuvent proposer la consultation vidéo ?

Tous les professionnels de santé (médecins, sage femmes…), quel que soit leur secteur d'exercice, spécialité, lieu ou établissement peuvent recourir à la consultation vidéo, et ce, sur tout le territoire français (métropole, DOM, TOM…). 

C’est la signature de l’avenant 6, le 15 septembre 2018 qui officialise cela :

“Tout médecin, quelle que soit sa spécialité et son secteur d’exercice, y compris en centre de santé, peut désormais proposer à ses patients de réaliser une consultation à distance au lieu d’une consultation en présentiel, pour toute situation médicale qu’il jugera adaptée. Depuis le 15 septembre 2018, la téléconsultation est accessible sur l’ensemble du territoire en France.”

Ainsi, vous pourrez consulter en vidéo les professionnels de santé exerçant les spécialités suivantes (liste non exhaustive): médecin généraliste, psychologue, psychiatre, gynécologue, pédiatre, dermatologue, ORL, dentiste, masseur-kinésithérapeute ou encore sage-femme.

 

Retour au sommaire

 

La consultation vidéo, pour qui ? Pour quel motif ?

La consultation vidéo convient autant aux patients souffrant de problèmes de santé comme de maladies chroniques (leur évitant ainsi de nombreux aller-retour chez leur médecin), qu’aux patients souffrant de symptômes ponctuels.

Il est tout de même précisé par la loi que le patient doit être consentant à effectuer une consultation vidéo. Si ce dernier le souhaite, il peut également être assisté par un autre professionnel de santé.

Concernant les motifs, la consultation vidéo peut vous permettre, entre autre, de réaliser un diagnostic à distance dans le cas d’une grippe, recevoir un avis médical sur une éruption cutanée, bénéficier d’un avis auprès de votre nutritionniste, recevoir un renouvellement d’ordonnance pour votre moyen de contraception, confirmer une conjonctivite...

 

Retour au sommaire

 

La consultation vidéo, quelles sont les conditions pour en bénéficier ?

Mesure liée au Coronavirus : Les consultations en vidéo sont désormais remboursées à 100% jusqu’au 31 mai, même lorsqu’il ne s’agit pas de votre médecin traitant.

Hors cette mesure particulière, après l’avenant 6 du 15 septembre, il était primordial que le patient connaisse le professionnel de santé ; lorsqu’il s’agit de son médecin traitant par exemple et qu’il ait vu ce dernier lors d’une consultation physique lors des 12 derniers mois. Il est aussi fondamental que la consultation vidéo s’inscrive dans le parcours de soins du patient.

Cependant, quelques exceptions viennent s’ajouter à cette règle :

  • Le patient a moins de 16 ans ;

  • La spécialité du professionnel de santé est une spécialité médical d’accès direct : psychiatre ;

  • pédiatre, ophtalmologue, gynécologue…) ;

  • Il s’agit d’une situation d’urgence ;

  • Le patient ne dispose pas de médecin traitant, ou le cas échéant, son médecin traitant n’est pas disponible dans un délai raisonnable.

 

Retour au sommaire

 

Plus d'articles sur la consultation vidéo : 

 

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0

0 Commentaires

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.
Réalisé par Zendesk